29 Août

Niort, ma ville, août 2014

niortmaville007

Niort, ma ville, août 2014

Une Maison Verte pour les parents

Ni une halte-garderie, ni une crèche, ni un lieu de soin… La Maison Verte est un endroit à part, où les parents pourront venir glaner des conseils et échanger leurs expériences éducatives. Mireille Jarry, présidente de l’association Petite Enfance et Soutien à la Parentalité, est à l’origine de la création de ce lieu. Pour elle, la Maison répond à une véritable demande. Ouverture le 8 septembre.

Niort, ma ville, août 2014

25 Août

Le Courrier de l’Ouest, 25 août 2014

Le Courrier de l’Ouest, 25 août 2014 en UNE :

courrierouest250814006

Education – La première Maison verte ouvre à Niort

Mireille Jarry préside la première Maison verte en Deux-Sèvres qui se met à l’écoute des jeunes enfants et de leurs parents.

PAGE 4

 

courrierOuestphoto

Niort, le 20 août. Mireille Jarry, présidente de l’association qui va gérer la Maison Verte.

Photo CO – Marie Delage

Ni une halte-garderie, ni une crèche, ni un lieu de soins, la Maison verte est un endroit à part, où les parents peuvent, avec leurs enfants, venir se ressourcer, glaner des conseils, échanger leurs expériences éducatives. Ce sera la première maison du département dans la mouvance de ces lieux initiés par Françoise Dolto, la grande pé­diatre et psychanalyste de l’enfant. « 11 y avait déjà eu une tentative de création d’une telle structure à Niort en 1982» rappelle Mireille Jarry, pré­sidente de l’association créée il y a un an. « Elle n’avait pas abouti, faute de financements. Aujourd’hui, on sait mieux ce que signifie le soutien à la parentalité ». L’association Petite en­fance et soutien à la parentalité (PE-SAP) a rapidement trouvé un écho favorable auprès de la Caisse d’al­location familiales, la ville de Niort, du Conseil général, de la Maïf et de la députée Geneviève Gaillard (2000 € sur la réserve parlementaire pour l’équipement). Le budget a été bou­clé sans difficultés.

Le but : que les parents soient mis en confiance

Nul doute que cette Maison verte va répondre à un besoin. Mireille Jarry en est elle-même convaincue, elle qui a oeuvré durant sa vie active dans le domaine social au Conseil général. « On s’aperçoit que, de plus en plus, la société d’aujourd’hui est nor­mative. Aussi, les parents peuvent-ils fa­cilement se sentir en situation d’échec face à l’éducation de leurs enfants. C’est justement ce que nous voulons éviter au travers des rencontres de la Maison Verte. Nous ne sommes pas l’aide so­ciale à l’enfance, ni un service de jus­tice. Autrement dit, nous n’aurons au­cun compte à rendre. Le but, c’est pré­cisément que les parents ne ressentent pas l’échec, dédramatisent, et soient mis en confiance ».

Les parents avec leurs jeunes en­fants (de la naissance jusqu’à 4 ans), mais aussi les futures mamans, les grands-parents, les beaux-parents de familles recomposées, seront accueillis sans restriction et libre­ment aux heures d’ouverture de lastructure. Ils pourront y passer une heure ou une demi-journée. Une équipe de six accueillants sera là pour être à leur écoute, les conseiller. « Nous sommes tous d’anciens profes­sionnels : trois ex-cadres socio-éduca­tifs, une sage-femme retraitée. Nous se­rons accompagnés par deux psycholo­gues professionnels avec lesquels nous interviendrons toujours en binôme, au­près des enfants et leurs parents » pré­cise la présidente de PESAP. « Nousne donnerons pas de recette, mais nous ai­derons les parents à trouver leur propre recette ».

A la Maison verte, on parlera de tout ce qui touche au jeune enfant : d’expérience éducative, du som­meil de l’enfant, de la gestion d’une fratrie, de deuil, de handicap… Mais les responsables souhaitent aussi que ce soit un lieu de détente où les parents auront plaisir à se rencon­trer. L’espace, une ancienne crèche à l’Espace du Lambon, rue de la Passerelle, s’est révélé parfaitement adapté. l’association a prévu des es­paces conviviaux, des jeux pour les petits et un espace change pour les bébés.

 

On y va sans s’inscrire 

La Maison verte est située rue de la Passerelle, à l’Espace du Lambon, à Niort-Souché (Tél. 06 72 75 50 98). Elle sera ouverte à partir du 8 sep­tembre les lundi et jeudi de 15 à 18 heures, le mercredi de 9 à 12 heures et les 1er et 3 samedis du mois de 9 h 30 à 12 heures. Il est inu­tile de s’inscrire au préalable. La Maison verte est desservie par la ligne de bus I (toutes les 10 mi­nutes, au départ de la Place de la Brèche, arrivée rue de la mairie Souché-Combes).

 src= Journal papier & http://www.courrierdelouest.fr/actualite/niort-une-maison-verte-ouvrele-8-septembre-24-08-2014-179945